Vous êtes ici : Accueil » Bibliographie » Vie au quotidien » LE GOUT AMER du LAURIER ROSE

LE GOUT AMER du LAURIER ROSE

D 27 juillet 2005     H 14:23     A mansion     C 0 messages


agrandir

Ce livre n’était au départ que des idées pour une mémoire, des mots pour ne pas oublier... un patrimoine pour mes enfants qui ne peuvent pas comprendre que lorsqu’on abat un chêne centenaire, ses racines les plus profondes souffrent et s’accrochent désespérément à la terre qui les a nourries.

Je voulais que, lorsque je ne serai plus là, ils connaissent enfin leur mère, qu’ils devinent la maison où je suis née, qu’ils sentent la terre de leurs racines respirer en eux et qui un jour ou l’autre hurlera si fort, qu’ils seront bien obligés de l’entendre.

Il faut qu’ils sachent, que le pays que leurs ancêtres ont choisi était un magnifique pays ; il fallait qu’ils sachent que tout n’est pas toujours tel qu’on veut leur montrer.

Cette histoire n’est pas l’apologie d’une nostalgie, c’est un souvenir lancinant, intense et exaltant d’une adolescente de 16 ans qui a quitté la terre où elle est naît, n’a rien oublié et qu’aujourd’hui, 40 ans après, elle accepte enfin de reconnaître que rien, ne pourra jamais remplacer la chaleur du sable sous ses pieds nus sur une plage d’Algérie...

angele.koster@wanadoo.fr

Editions du Petit Pavé BP 17 - Brissac-Quincé - 49320 Saint Jean de Mauvrets - 15 euros + frais de port

Un deuxième livre est en préparation qui raconte l’intégration de notre famille dans notre région d’adoption avec, comme pour le premier, une partie historique sur la nouvelle Algérie indépendante et tout ce que cela peur comporter".

Dans la même rubrique

22 mai 2009 – Nous n’irons plus dans les VIGNES d’EL KSEUR

31 décembre 2005 – LA PECHE au SAR

28 décembre 2005 – ALGERIE, MEMOIRE DERACINEE

12 décembre 2005 – A la PORTE de l’OUED

7 décembre 2005 – Et à l’HEURE de NOTRE MORT