L’AUTRE GUERRE D’ALGERIE-Révélations d’un officier de SAS

, par  Jean-Claude THIODET , popularité : 15%

On ne retient de de la guerre d’Algérie que son coté répressif.

Or la France a voulu s’attaquer non seulement aux conséquences de la guerre d’Algérie, mais également à ses causes.
Pour cela, à l’instigation de Jacques SOUSTEL elle a mis en place 700 SAS quadrillant l’ensemble du pays, dont le rôle était de remédier à la misère dont souffraient les populations.

le découpage administratif

Les officiers SAS allaient ainsi protéger,reconstruire, soigner, instruire, former des maires algériens, donner du travail et distribuer des aides sociales à la population .

En s’impliquant auprès des populations, les officiers de
SAS ont joué malgré eux un rôle politique en totale cohérence avec les choix de la France de 1955 à 1958.

Avec l’arrivée au pouvoir du général de Gaulle,les SAS servent d’abord d’alibi à sa politique algérienne, avant d’être sacrifiées dans le cadre de la politique d’autodétermination de l’Algérie à partir de 1960

C. HARY en grande tenue
Claude Hary en porte un témoignage douloureux car, de 1955 à 1962, les officiers de SAS ont cru à leur mission et à l’idéal qui la soutendait.

L’auteur, pourtant, n’a pas de thèse à défendre, ni de comptes à régler. Si son dernier chapitre est un "cri du coeur", s’il se dit "révolté mais lucide" son livre témoigne avant tout de ce qu’une poignée d’hommes réussit à accompir en quelques années !

C’est aussi le quotidien de la vie des SAS que nous découvrons,dans un beau livre de fraternité, de rires, de sourires et d’émotions.

Cet excellent ouvrage peut être commandé auprès de son auteur, Claude HARRY,qui vous le fera parvenir franco de port pour 29 €.
Son adresse est : 37 rue Vincent Scotto, 13320 BOUC BEL AIR,
tel : 04 42 22 57 66