J’entends encore la mer..

, par  Marie Jeanne MARTI , popularité : 8%

« J’ai écrit ce livre pour ceux que la guerre a chassé de chez eux, pour ceux dont la parole est confisquée par le politiquement correct. J’ai écrit ce livre par amour pour les miens, en mémoire du pays où je suis née mais où je n’ai pas vécu. »

BIO

Marie-Jeanne Marti est auteur et journaliste. Elle a publié des nouvelles érotiques en revues et aux éditions Blanche. « J’entends encore la mer » est son premier roman.

Le livre est avant tout une histoire d’amour entre une fille et son père. L’auteur a gardé ses yeux d’enfants pour décrire l’exil politique et intérieur d’un père condamné au silence.
L’action se déroule entre l’Algérie et la France et raconte comment un « petit blanc » de l’ancienne l’Algérie française revient en métropole en vaincu. Ce livre est aussi l’histoire d’un homme devenu sourd, d’un handicap. Tout le récit s’articule autour de la chaleur du sud et de la froideur du nord : le destin de cet homme expansif qui soudain se mure dans la surdité sera désormais de vendre de la chaleur et de la lumière sur les terres plates et brumeuses de la région du charbon.

Quatrième de couve originelle

Vincent Baldacci est un homme ordinaire et sa vie n’est pas celle d’un héros. Il appartient à la classe moyenne des "petits blancs" de l’ancienne Algérie française. Son chemin personnel est émaillé de pertes et de ruptures : perte du père à l’âge de douze ans, de ses illusions et de ses espoirs durant la seconde guerre, perte de l’amour à son retour, du pays natal en 62, perte de l’audition sept ans plus tard...
Vincent Baldacci se coupe de ce monde hostile et devient sourd. Il préfère se priver du plaisir des sons, demeurer dans un pays de neige, tout en haut de la France, à la frontière de la Belgique, pour que plus rien, ni voix familières, ni odeurs, ni soleil, ne vienne plus jamais lui parler de son paradis passé. Plus rien sauf...le ressac de la mer, la méditerranée, qu’il entend toujours.
Démarcheur à l’EDF, l’homme du sud marche dans les nuits d’hiver, sa sacoche à la main, un peu raide, à travers les villages du nord et vend des branchements de chaleur et de lumière au pays du charbon...
Si l’on devait rattacher l’histoire de Vincent Baldacci à l’actualité, alors ce livre permettrait peut-être de mieux comprendre les sentiments qu’éprouve aujourd’hui "La France d’en bas."...