ESCLAVE à ALGER (1621 à 1626)

, par  mansion , popularité : 6%

- Il s’agit du récit de captivité de João Carvalho Mascarenhas, traduit par Paul TESSIER.

- ... Après un séjour aux Indes, João Carvalho Mascarenhas revient au Portugal. Mais au terme de son voyage, le vaisseau est attaqué par des corsaires barbaresques au large de Lisbonne. Après deux jours de combat furieux, il est incendié puis envoyé par le fond. Mascarenhas et tous les survivants sont emmenés à Alger et vendus comme esclaves.

- Alger est alors une ville grouillante et bigarrée où se mêlent Maures, Juifs, renégats et esclaves chrétiens de toute l’Europe. Ils forment une société complexe avec son gouvernement, ses mosquées, ses janissaires, ses bagnes, ses églises, son hôpital, ses prêtres, ses cabaretiers, ses traîtres et ses saints, ses héros et ses forbans.

- Après une évasion manquée, l’auteur devient forçat sur une galère qui mène la guerre de course entre la Corse et la Sicile.

- En 1626, il est enfin racheté par un marchand pour "600 pataques" et regagne son pays. Témoignage précieux et passionnant, ce récit, traduit du portugais et inédit en français, nous fait revivre, à travers le destin d’un homme, un moment dramatique du passé méditerranéen".