DOUZE ANS en ALGERIE

, par  mansion , popularité : 8%

- 1830, l’armée française débarque à Sidi-Ferruch et assiège la ville d’Alger. Dans ses rangs, un jeune chirurgien militaire, Bonnafont Jean Pierre, qui est en première ligne. Il observe et note tout ce qu’il voit et entend.

- Un témoignage exceptionnel truffé de détails et d’anecdotes.

- Après la prise d’Alger, la conquête continue : Mascara en 1835, Constantine en 1836 et 1837, La Tafna où il escortera le général Bugeaud lors de son entrevue avec Abd-el-Kader. En 1840, chirurgien on le retrouve à Blida, Cherchell, Médéa et Miliana.

- Partout, il note les détails, observe les habitants et leurs coutumes. Témoin privilégié, il obtient les confidences des responsables politiques et militaires.

Né en 1805, Jean-Pierre Bonnafont assiste son oncle, médecin de campagne. Il obtiedra plus tard un diplôme d’officier de santé puis de chirurgien.

- A son retour en France il se spécialisera dans les maladies de l’oreille.

- En 1870, dans Paris assiégé, il dirige une ambulance. Il meurt le 19 mai 1891 à l’âge de 86 ans.