CRIMES d’ ETAT d’un CHEF d’ ETAT André TROISE

, par  mansion , popularité : 7%

- L’auteur a 20 ans lorsque les évènements d’Algérie se déclenchent. Il résilie son sursis et s’engage. Il participe aux barricades du 24 janvier 1960 ce qui lui vaut d’être sorti de l’armée.

- Il devient alors un combattant de l’ombre, participe au Putsch du 22 avril 61 puis rejoint l’OAS dans les commandos "Z"

- En septembre 61 il est enlevé par les Barbouzes dans le centre d’ALGER, torturé à la caserne des Tagarins, transféré au "chateau holden" puis à "barberousse".

- Il s’évadera de sa dernière prison (BONE) pour rejoindre les premiers éléments du maquis "Bonaparte". Il évitera l’encerclement et la reddition du maquis puis rejoindra Chateau-Jobert à Constantine. Condamné par coutumace, il restera 5 ans dans la clandestinité.

- Ce livre est un violent réquisitoire contre le chef d’état "diabolique" qui habitait Colombey les deux Eglises.

- Il apporte des documents inédits et des révélations surprenantes sur la manière dont l’abandon de l’Algérie a été programmée.