COMMANDO COBRA Général Robert GAGET

, par  mansion , popularité : 53%

Janvier 1959, le colonel Bigeard prend le commandement du secteur de Saïda à la frontière Marocaine.

- Secteur pourri tenu par 5000 hommes peu motivés. Les attaques de postes, les embuscades et les assassinats sont quotidiens.

- Le commando GEORGES est d’abord crée, sous les ordres du lieutenant Drillot, formé de rebelles ralliés et de musulmans. En quelques semaines la réputation de ce commando va dépasser les frontières du secteur.

- Puis vient la création du commando COBRA composé de 200 hommes (volontaires du secteur, pieds noirs et musulmans) sous les ordres du lieutenant GAGET. Très vite le commando rejoindra l’élite de l’armée française : des résultats avec un minimum de pertes.


le lieutenant GAGET

- La fin sera moins glorieuse. Pendant les derniers mois de l’agonie de l’Algérie Française les deux patrons des commandos Georges et Cobra refuseront de rejoindre l’OAS et les musulmans se sentant abandonnés déserteront.

- Le 23 avril 1962 le commando GEORGES est dissous et le 25 juin le commando COBRA sera fondu au 8 ème RIM.


- L’adjudant Claude BONNEAU : Le 22 juin 1960 il surprend la katiba 562 en déplacement et lui inflige de lourdes pertes. Le 6 avril il détruit en partie une autre katiba mais dans le combat au corps à corps qui s’en suit il est grièvement blessé au ventre et décèdera le 10 avril.

- Extrait du livre, AIN SEFRA, 2 décembre 1960, 9h30. Le FLN essaie de franchir en masse la frontière ... "Deux B26 traitent la zone d’attérissage avec des bombes de 500 livres....le premier H34 se plaque au sol ....6 légionnaires sautent à terre mais pris sous un feu nourri ils réfugient dans un amas de rochers où ils sont encerclés...les autres H34 font demi-tour...les T6 maintiennent une présence permanente pour protéger les 6 légionnaires....12h les B26 interviennent, les H34 héliportent le 1er peloton du lieutenant Cardone. Un violent combat s’engage... deux légionnaires sont tués, plusieurs blessés, un mamouth (hélico canon) est contraint à un crash....le capitaine Grosjean dégage la côte 1641 permettant la poursuite de l’héliportage. 12 hélicos transportent COBRA sur la cote 1641....rafales d’armes automatiques, hurlement des T6 en piqué, tirs saccadés des canons de 20 mm des mamouth, explosions en tout genre, blessés que l’on soigne derrière les buissons.....les fells décrochent par petits bons en direction du nord....le jour décline rapidement, les T6 nous abandonnent....les AA52 de COBRA 2 entrent en action, les rafales de PM crépitent, les MAS 36 claquent, les grenades explosent.....COBRA-2 à COBRA .... nous sommes avec les légionnaires encerclés...les fells ont décroché.... Le 3ème Failek de l’ALN est raccompagné au Maroc par un tir d’artillerie et laisse sur le terrain 63 tués et 16 prisonniers... de notre coté 2 tués, 7 blessés, 4 hélicos touchés..."