Couscous, Paëllas et Destins

Accueil > Bibliographie > Guerre 1954-1962 > CAPITAINE MOUREAU

CAPITAINE MOUREAU

mardi 16 août 2005, par mansion

- 22 juillet 1956 : Le capitaine Moureau, des affaires indigènes, est enlevé à BOU IZACARN, au MAROC, dans les
confins de l’Algérie, par des éléments marocains, et remis au F.L.N.

- Il sera l’objet d’incroyables sévices. Pendant de longs mois, yeux crevés, mains et pieds coupés, esmasculé, il est mis en cage et promené avec son uniforme et ses décorations dans les villages, afin de déconsidérer l’armée française.

- Abandonné par nos gouvernants, sa torture durera plus d’un an.

- Un commando le récupérera et à sa demande, le tuera miséricordieusement.