Accueil > Bibliographie > Politique > CHRONOLOGIE de la GUERRE d’ALGERIE 1954-1962

CHRONOLOGIE de la GUERRE d’ALGERIE 1954-1962

vendredi 8 décembre 2006, par mansion

Autres articles sur ce sujet ...
Jean VIALA
et
Anciens Combattants d’Algérie


Cliquez sur les onglets correspondants à la période recherchée.

1930 - 1953

- 1930 : MESSALI HADJ fonde le PPA (Parti Populaire Algérien)


- Février 1943 : MESSALI HADJ réclame l’autonomie et FERHAT ABBAS crée l’UDMA.

- MAI 1945 : A l’appel de FERHAT ABBAS et de MESSALI HADJ soulèvement des nationalistes musulmans à SETIF, GUELMA er KERRATA. 130 Européens sont massacrés. Le général DUVAL, appuyé par le Gouverneur de l’Algérie CHATAIGNEAU et le général CHERRIERE commandant en chef en Algérie, éradique en 3 semaines la révolte. DUVAL écrit dans un rapport : "Si la FRANCE ne fait rien, avant dix ans, tout recommencera et probablement de façon irrémédiable". Le Président du Conseil était alors le général De GAULLE. Les Nationalistes parlent de 48.000 morts, l’armée ne publiera pas de bilan précis. Il y a eu probablement au moins 10.000 morts chez les insurgés. Cette révolte prendra officiellement fin le 25 Mai. On était encore sous les lois de la Guerre de 1945. FERHAT ABBAS sera arrété.

- De ce soulèvement naîtra 2 organisations :
— Le PPA se transforme en MTLD (Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques) puis deviendra le MNA le 3 décembre 1954 (Messali HADJ).

— le CRUA (Comité Révolutionnaire pour l’Unité et l’Action) crée par Mostefa BEN BOULAID. Le CRUA donnera naissance ensuite au FLN.

- 1947 : L’Algérie devient un département Français, doté d’une autonomie financière, avec une Assemblée Algérienne chargée de gérer. Elle est supervisée par un gouverneur général.

- 1948 : NAEGELEN succède à CHATAIGNEAU

- 5 Avril 1949 : AIT AHMED et BEN BELLA attaquent la poste centrale d’ORAN (au nom de l’OS) et volent 3.150.000 francs. Le réseau sera rapidement démantelé.

- 1951 : LEONARD succède à NAEGELN.


- BEN BELLA, ancien adjudant décoré pour sa bravoure à CASSINO en 1943, bien connu des services de police pour son passé de militant nationaliste et partisan de l’action directe, fut arrété en 1950 et condamné en 1952 à 7 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Il s’évadera la même année de la prison de BLIDA et résidera au CAIRE sous la protection du colonel NASSER.

1954

- Le 24 Octobre 1954 six hommes se sont réunis au-dessus de BAB el OUED. Ils créent une nouvelle organisation politique, le FLN (Front de la Libération Nationale) pourvue d’une branche armée : l’ALN (Armée de Libération Nationale). Ils décident de passer à l’action malgré l’opposition de MESSALI HADJ jugé trop modéré. Ces fondateurs du FLN sont :

— BEN BOULAID Mostefa, ancien adjudant de l’armée française
— RABAH BITAT
— MOHAMED BOUDIAF
— LARBI BEN M’HIDI
— MOURAD DIDOUCHE
— KRIM BELKACEM

- Ils iront se faire photographier après la réunion avenue de la Marne. Ils sont en liaison avec les 3 autres chefs historiques qui sont au CAIRE :

— BEN BELLA
— KHIDER Mohamed
— AIT AHMED Hocine

- Leurs moyens sont limités : 800 hommes, 400 armes individuelles, des bombes artisanales. Ils rédigent un tract à destination de la population Algérienne et décident de la date de l’insurection : la nuit du Dimanche 31 Octobre, que l’on apellera la "Toussaint Rouge".

- Du côté français, le directeur de la Sureté, Jean VAUJOUR, convoque à CONSTANTINE le 29 Octobre les responsables civils et militaires mais il se heurte au scepticisme de ses interlocuteurs lorsqu’il affirme qu’il se prépare quelque chose dans toute l’Algérie. Septicisme partagé par Pierre MENDES FRANCE (Président du Conseil) et par François MITTERAND (Ministre de l’Intérieur). Roger LEONARD, Gouverneur de l’Algérie, obtient néanmoins la mise en alerte de la 25 ème division DIAP qui pourrait gagner l’Algérie en quelques heures, et nomme Paul CHERRIERE au commandement en chef des troupes en Algérie. CHERRIERE est un fonceur et il dispose de 58.000 hommes.

- 31 Octobre 1954 : Jean VAULOUR médite devant une boite de conserve transformée en bombe artisanale, objet que lui a remis le commissaire LAJEUNESSE, des renseignements généraux d’ORAN.

- Dans la nuit du 31 Octobre au 1er Novemvre 1954 les commandos de l’ALN entrent en action :


— CASSAIGNE : vers minuit, un jeune Pied-Noir de 19 ans, François LAURENT est tué devant la gendarmerie. Il sera la première victime de cette guerre.
— ALGER : l’usine à gaz, un dépot de pétrole, Radio-Algérie sont attaqués.
— BOUFARIK : La coopérative d’agrumes est incendiée.
— BABA-ALI : l’entreprise Cellunaf subit des dommages.
— TIGZIRT et TIZI-OUZOU : Les gendarmeries sont harcelées.
— Ici et là des poteaux téléphoniques sont coupés.
— ARRIS : le car venant de BISKRA, au coeur des Aurès, est arrété dans les gorges de TIGHANIMINE par un commando dirigé par CHIHANI BACHIR, lieutenant de BEN BOULAID. A bord du car, le Caïd HADJ SADOK de M’CHOUNECHE et un couple de jeunes instituteurs récemment arrivés de Métropole : Guy et Janine MONNEROT. Les fellaghas les font descendre de l’autocar. Le Caïd prend leur défense : "ils sont venus instruire nos enfants et vous voulez les tuer !". HADJ SADOK est abattu puis l’instituteur. Son épouse sera violée.
— BATNA : 2 sentinelles en poste devant la caserne du 9ème RCA sont abattues : Pierre AUDAT et Eugène COCHET.
— KENCHELA : le lieutenant DARNEAUD, commandant du secteur, est assassiné et 3 gardiens de la paix du commissiarat sont dépouillés de leurs armes.
— DRA-EL-MIZAN : un agent de police musulman est assassiné : HAROUN Ahmed Ben Amar.

- Au CAIRE "la voix des Arabes" (BEN BELLA) lance des appels à l’insurection.

- 2 Novembre 1954 : Le journal communiste, l’Echo Républicain, traite les responsables de l’insurrection de "provocateurs" et "d’agitateurs inconscients". Quelques mois plus tard le PCA (Parti Communiste Algérien) approuvera et aidera le FLN.

- 3 Novembre 1954 : La justice précise qu’en cas d’incident les militaires seront entendus par un juge d’instruction...

- 5 Novembre 1954 : MESSALI HADJ, en résidence surveillé aux SABLES d’OLONNES, crée le MNA (Mouvement National Algérien). Pendant 8 ans les 2 organisations seront rivales et on évalue à 4.000 le nombre des victimes des règlements de compte qui s’en suivront.

- 6 Novembre 1954 : Un cars est mitraillé près de DELLYS : plusieurs morts.

- 9 Novembre 1954 : le MTLD est interdit.

- 12 Novembre 1954 : MENDES FRANCE affirme : "... On ne transige pas lorsqu’il s’agit de défendre l’intégrité de la République .... ". François MITTERAND, ministre de l’intérieur n’hésite pas à dire "... l’ALGERIE c’est la FRANCE ... ", et promet de tout mettre en oeuvre pour arréter les "hors la loi".

- Ces attentats trouvent peu d’écho en Métropole. Ils n’en marquent pas moins le début d’une guerre qui durera 8 ans.
A ce moment l’ALGERIE compte 8 millions de musulmans et 1 million d’européens.
Le Gouvernement Français envoie des renforts et rappelle des réservistes.
Des zones sont déclarées interdites et entraineront le déplacement de 1.250.000 personnes.

- 15 Novembre 1954 : Le petit village de PASTEUR repousse un furieux assaut des rebelles (6 heures de combats). 20 fellaghas tués près de ZAGHOUAN.

- 20 novembre 1954 : la TUNISIE accède à l’autonomie interne.

- 29 Novembre 1954 : Premier combat important près d’ARRIS : Les parachutistes du 18ème RCP déplorent 4 tués et 7 blessés. Chez les fellaghas : 23 morts (dont le chef GRINE) et 18 prisonniers. La justice exige l’autopsie des cadavres et demande aux appelés qui ont participé aux combats "...s’ils ont bien fait des sommations avant de tirer .... et si l’usage d’un fusil mitrailleur était indispensable...!"

1955

- 20 Janvier 1955 : Mourad DIDOUCHE, chef historique du FLN, et chef du maquis Nord Constantinois, est tué à CONDE-SMENDOU au cours d’une attaque de poste.

- 22 Janvier 1955 : Abane RAMDANE, libéré de prison, rejoint le FLN. Il sera assassiné au Maroc en 1957 par ses rivaux.

- 31 Janvier 1955 : le nombre d’attentats contre des personnes s’élève à 420.

- 1er Février 1955 : Jacques SOUSTELLE est nommé gouverneur général en remplacemnt de Roger LEONARD.

- 9 Février : BEN BOULAID, chef rebelle, est arrété à BEN GARDANE.

- 10 Février 1955 : Le navire "ATHOS" débarque de l’armement moderne pour le FLN à NADOR au MAROC Espagnol.

- 15 février 1955 : SOUSTELLE remplace LEONARD au poste de gouverneur de l’Algérie. Il est fraichement accueilli par les Européens qui le soupçonnent de vouloir abandonner l’Algérie.

- 3 Mars 1955 : SOUSTELLE crée les SAS (Section Administrative Spécialisée).

- 9 Mars 1955 : Création des Unités Territoriales. Elles sont composées de Pieds-Noirs résidant en Algérie et qui doivent donner 1 journée de leur temps tous les 10 jours. Ces unités sont affectées à des taches de protection et de contrôle.

- 23 Mars 1955 : Rabah BITAT, un des 9 fondateurs du FLN, est arrété.

- 28 Mars 1955 : L’armée Française reçoit ses premiers hélicoptères lourds et invente les opérations héliportées.

- 31 Mars 1955 : Egdar FAURE instaure l’Etat d’Urgence dans les Aurès et en Kabylie. La censure est mise en place.

- 3 Avril 1955 : L’état d’urgence est appliqué à l’Algérie ce qui donne des pouvoirs accrus aux préfets et à l’armée.

- 6 Avril 1955 : MESSALI-HADJ est transféré à ANGOULEME.

- 18-24 Avril 1955 : le FLN participe à la conférence du tiers-monde à BANDOUNG. Cette conférence exprime sa solidarité avec l’Algérie combattante.

- 16 Mai 1955 : Le Maire d’Alger, Jacques CHEVALIER, fait libérer onze détenus dont BEN KHEDDA, futur président Algérien du GPRA (Juiller à Aout 1962)

- 16 Mai 1955 : Les effectifs français passent à 100.000 hommes.

- 18 Mai 1955 : Le Conseil des Ministres autorise les bombardements aériens en Algérie.

- 23 Mai 1955 : Réunion en SUISSE de l’Etat major du FLN. Il décide d’accentuer la lutte anti-MNA en liquidant physiquement les leaders.

- 24 Mai 1955 : 6 parachutistes, prisonniers du FLN, réussissent à s’évader (GABET, BARBET, CROTTU, COQUET, MELOUS, GOUVRI).

- 25 Mai 1955 : Embuscade près de GUENTIS : 6 tués (l’administrateur Maurice DUPUY, le lieutenant GUILLOMOT, les caporaux BRUN et HABIB, les soldats BRAKNI et CAZEAU). Les corps sont retrouvés mutilés.

- 28 Mai 1955 : le car TIZI OUZOU - BOGHARI est mitraillé par le FLN. Plusieurs musulmans tués.

- 1er JUIN 1955 : assassinat de SAIFI, directeur d’un hotel à Paris (lutte FLN/OAS)

- 7 Juin 1955 : YACEF SAADI est arrété à ORLY. Il relaché par la DST croyant pouvoir l’utiliser comme indicateur (en fait il a donné les noms de gens du MNA)

- 15 Juin 1955 : LORRILOT remplace CHERRIERE au commandement des Armées.

- 17 juin 1955 : Vague d’attentats à PHILIPPEVILLE, COLLO, CONSTANTINE, GUELMA, faisant de nombreuses victimes : 71 européens tués, 1273 hll abattus.

- 20 Juin 1955 : Le PCA décide de s’engager dans la lutte armée à coté du FLN. Paul CABALLERO, secrétaire général du PCA est arrété.

- 2 Juillet 1955 : Le général MASSU arrive à ALger.

- 20 Aout 1955 : le FLN se rue à l’attaque de PHILIPPEVILLE, EL HALIA et d’autres villages du Constantinois. 150 Européens assassinés. Les rebelles subiront de lourdes pertes. Le général AUSSARESSES jouera un rôle capital dans la défense de PHILLIPEVILLE.

- 50 européens sont tués dans des émeutes aux MAROC : OUED ZEM, CASABLANCA, KENIFRA, TABAT, SAFI, etc..

- 22 Août 1955 : les rebelles pris les armes à la main dans les affrontements du 20 Août sont fusillés sans jugement.

- 23 Aout 1955 : Marcel FRAPOLI, maire de FORT NATIONAL, est assassiné d’un coup de fusil de chasse dans le dos. De même Areski BAICHE, dans la CASBAH (il était adjoint au maire d’Haussonviller).

- 30 Aout 1955 : L’état d’urgence est étendu à toute l’Algérie.

- 3 Septembre 1955 : Le PCA (Parti communiste Algérien) est interdit, le journal communiste Alger Républicain est suspendu.

- 25 Septembre 1955 : DJORF : 150 rebelles FLN mis hors de combat. Leur chef CHIHANI BACHIR, est exécuté par ses hommes pour incompétence.

- 30 Septembre 1955 : la question Algérienne est inscrite à l’ordre du jour de l’ONU. Grève des commerçants musulmans à la veille de cette discussion.

- 3 Octobre 1955 : un commando de 10 hommes neutralisé à EL BIAR.

- 20 Octobre 1955 : ALI la POINTE s’évade et devient l’adjoint de YACEF SAADI.

- 24 Octobre 1955 : BIGEARD prend le commandement du 3ème RCP.

- 30 Octobre 1955 : Consigne du FLN aux musulmans : Ne plus boire d’alcool, ne plus fumer, ne plus s’amuser sous peine de mort.

- 31 Octobre 1955 : le nombre d’attentats FLN franchi le seuil des 1000.

- le MAROC accède à l’indépendance.

- 2 Novembre 1955 : BEN M’HIDI prend le commandement de la zone d’Alger, avec comme adjoint YACEF SAADI.

- 10 Novembre 1955 : BEN BOULAID s’évade et prend le commandement des AURES.

- 15 Novembre 1955 : Le FLN liquide le "milieu" truand musulman d’Alger.

- 7 décembre 1955 : FERHAT ABBAS échappe miraculeusement à l’arrestation lors d’un déplacement en voiture dans Alger.

- 10 Décembre 1955 : Le chef MNA d’Alger est liquidé par Salah BOUCHAFA et Mustapha FETTAL, militants FLN.

- 12 Décembre 1955 : le FLN dépose une bombe dans 2 cinémas musulmans : 21 blessés.

1956

- 20 Janvier 1956 : manifestations musulmanes violentes à TLEMCEN

- 7 Janvier 1956 : Rapport de Jacques SOUSTELLE à Edgard FAURE : ".... l’immense majorité des européens d’Algérie sont des "petits" et désespérés parce que n’ayant pas les moyens de s’installer ailleurs... et les musulmans qui nous sont fidèles, n’ayant pas de garantie sérieuse d’une politique ferme, sont obligés de donner des gages au FLN... "

- 10 Janvier 1956 : Le chef de la Willaya-3 (Grande Kabylie), AMIROUCHE, fait assassiner 1.000 musulmans (hommes, femmes, enfants).

- 15 Janvier 1956 : BELLOUNIS crée un maquis MNA près de Palestro. Suite à la pression du FLN il s’établit près d’AUMALE.

- 19 Janvier 1956 : Lors de l’enterrement du docteur BENZERDJEB, combattant FLN abattu par l’armée, les manifestants musulmans molestent des européens.

- 20 Janvier 1956 : Le 3ème REI anéanti la bande de BEN BOULAID.

- 21 Janvier 1956 : Accrochage entre l’armée Tunisienne et une centaine de combattants FLN : 30 morts du coté FLN.

- 2 Février 1956 : Jacques SOUSTELLE est remplacé par le général CATROUX. 100.000 personnes tentent de l’empécher d’embarquer. C’est à bord d’un char de combat qu’il doit gagner son bateau l’EL DJEZAIR.

- 6 Février 1956 : Guy MOLLET, président du Conseil débarque à ALGER. Il est bombardé de tomates en se rendant au monuments aux morts. Devant l’ampleur du mécontentement des Européens il annule la nomination du général CATROUX et nomme Robert LACOSTE.

- 11 Mars 1956 : l’Assemblée vote les pleins pouvoirs à Guy MOLLET.

- 16 Mars 1956 : premiers attentats FLN à Alger, le couvre feu est imposé sur Alger.

- 27 Mars 1956 : BEN BOULAID est tué par un colis piégé parachuté par le 2ème Bureau.
La TUNISIE devient indépendante.

- 11 Avril 1956 : le service militaire est porté à 27 mois

- 14 Avril 1956 : 3 prêtres du constantinois sont expulsés pour avoir fourni des médicaments au FLN.

- 15 Avril : premiers meetings en Métropole contre le rappel de réservistes : Avignon, Saintes, Oyonnax, Nimes, Tarbes, Vincennes, Agen, Marseille, Dijon, Gare de Lyon, etc....

- 21 Avril : FERRHAT ABBAS et AHMED Francis, arrivés au CAIRE, se rallient au FLN.

- 4 Mai 1956 : Le FLN lance un appel à la grève générale aux travailleurs Algériens en France.

- 8 Mai 1956 : Suite à des manifestations étudiantes hostiles à Robert LACOSTE, expulsion de BOYER-BANSE et Georges Henri BOUSQUET.

- 16 Mai 1956 : 90 HLL tués dans le djebel Sidi Ali BOUNAB.

- 18 Mai 1956 : PALESTRO : Une compagnie du 9ème RIC tombe dans une embuscade : 23 morts retrouvés affreusement mutilés (ces appelés étaient arrivés depuis 1 semaine en Algérie).

- 19 Mai 1956 : 50 rebelles FLN tués au sud de GAFSA en Tunisie. A PHILIPPEVILLE 17 musulmans sont tués par le FLN. L’UGEMA (Union Générale des Etudians Musulmans d’Algérie) lance un mot d’ordre de grève illimitée aux étudiants et les invitent à rejoindre les maquis.

- 23 Mai 1956 : Les auteurs de l’embuscade de PALESTRO sont acculés dans une grotte : 16 tués.

- 26 Mai 1956 : Ratissage de la CASBAH d’ALGER : 4.000 suspects arrétés, 1 fuyard abattu.

- 31 Mai 1956 : Début de construction du barrage à la frontière Marocaine.

- 6 Juin 1956 : Opération dans l’OUARSENIS contre un maquis communiste. Le Lieutenant déserteur Henri MAILLOT et Maurice ALBAN sont tués.

- 16 Juin 1956 : Le 3ème RCP bataille dur dans les NEMENTCHAS. 40 rebelles tués. Le colonel BIGEARD est blessé à la poitrine.

- 19 Juin 1956 : 2 condamnés à mort du FLN sont guillotinés à la prison BARBEROUSSE : Ahmed ZABANE et Abdelkader FERRADJ.

- 23 Juin 1956 : Le FLN venge les 2 guillotinés en tuant 49 européns en 3 jours. Dans un tract il prévient que pour de chacun de ses combattants guillotiné il tuera 100 français.

- 26 Juin 1956 : Le pétrole jaillit à HASSI MESSAOUD.

- 5 Juillet 1956 : Grève générale des Algériens en France et dans le département d’Alger

- 20 Juillet 1956 : HASSI MESSAOUD : le premier forage est opérationnel.

- 10 Aout 1956 : Attentat contre-terroriste dans la CASBAH au 9 rue de Thèbes devant un main maure : 15 morts, nombreux blessés.

- 20 Aout 1956 : Congré du FLN dans la vallée de la SOUMMAM (Kabylie) près d’AKBOU, organisé par ABANE RAMDANE. Il définit les buts de guerre, fixe les conditions d’un cessez le feu et nomme le FLN comme seul représentant du peuple Algérien.

- 26 Aout 1956 : Le sergent FAVRELIERE du 8ème RCP déserte en libérant un prisonnier.

- 5 Septembre 1956 : BONE : En faisant son footing matinal quotidien, le colonel BIGEARD est victime d’un attentat. Bien qu’atteint de 2 balles il met en fuite ses 3 agresseurs.
ZIGOUT Youssef, chef de la Willaya-2 est tué au combat en revenant du congrés de la Soummam.

- 20 Septembre 1956 : 3 femmes FLN posent des bombes à la CAFETARIA et au MILK BAR rue michelet : 11 morts, 105 blessés graves. Il s’agit de Zohra DRIF, Samia LKDAHRI et Djamila BOUIREB.

- 22 Septembre 1956 : fin de la rencontre secrète à BELGRADE entre la France et le FLN.

- 2 Octobre 1956 : Détournement par la France d’un DC-3 transportant plusieurs dirigeants du FLN de RABAT à TUNIS : BEN BELLA, AIT HAMED, BOUDIAF, KHIDER et LACHERAF sont faits prisonniers. En représailles plusieurs dizaines de français sont tués à MEKNES (MAROC).

- 5 Octobre 1956 : Un détachement du 110ème RI tombe dans une embuscade près d’AFLOU : 38 tués. A BONE, un commando FLN emprunte un taxi et mitraille les passants : 3 morts et 24 blessés.

- 6 Octobre 1956 : Le général MASSU échappe à un attentat à ALGER. Le commando était composé d’européens communistes et de musulmans.

- Octobre 1956 :

— Le SDECE crée un maquis, la Force "K", de 400 hommes, commandés par "KOBUS" de son vrai nom Abdelkader Bel Hadj Djillali. Ancien militaire, il est anti-communiste, pour l’indépendance de l’Algérie et contre le FLN. Il sera trahi et exécuté par ses adjoints le 28 Avril 1958.
— Guy MOLLET lance un appel au cessez-le-feu.
— Une villa d’EL BIAR explose suite à une erreur de manipulation de l’artificier FLN : KOUACH Rachid.
— Arraisonnement du cargo ATHOS chargé de 25 tonnes d’armes et munitions.

- 27 Octobre 1956 : Le commandant POUGET prend en charge le 228ème BI au sud de BOU-SAADA. Cette unité de rappelés vit en marge de l’Armée dans la crasse, sans tenue et sans discipline. Elle deviendra un bataillon opérationnel efficace. Le film R.A.S s’en inspirera.

- 28 Octobre 1956 : Traquenard près d’IFFLISSEN en Kabylie : pertes importantes chez les soldats français.

- 1er Novembre 1956 : 2ème anniversaire du déclenchement de l’insurrection : grève générale massivement suivie dans l’Algérois et recrudescence du terrorisme. Les premiers attentats à la bombe sont perpétrés à ALGER, premières manifestation violentes des européns.
Une patrouille tombe dans une embuscade près de LACROIX à la fontière Tunisienne. Plusieurs morts et 3 soldats faits prisonniers. Il seront fusillés par le FLN en Mai 1958 provoquant le soulèvement du 13 MAI.

- 5 Novembre 1956 : Expédition de SUEZ. la FRANCE, l’ANGLETERRE et ISRAEL attaquent l’EGYPTE.

- 13 Novembre 1956 : Attentats à la grenade à Alger : 58 blessés graves.

- 14 Novembre 1956 : Arrestation d’un communiste, Fernand YVETON, après qu’il ait déposé une bombe sur son lieu de travail (l’usine à gaz du RUISSEAU). L’engin sera désarmorcé à temps.

- 15 Novembre 1956 : l’ONU inscrit la question Algérienne à son ordre du jour et De GAULLE déclare à Raymond TOURNOUX : "... Les possibilités du SAHARA sont immenses mais vous verrez que le Régime le perdra. Il perdra aussi l’Alsace et la Lorraine. Il nous restera l’Auvergne parce que personne n’en voudra....."

- 29 Novembre 1956 : une journée au hasard ...

Jeudi 29 Novembre 1956
Jeudi 29 Novembre 1956

- 1er Décembre 1956 : SALAN remplace LORILLOT.

- 24 Décembre 1956 : Bombe dans un bus scolaire : nombreuses victimes parmi les écoliers.

- 28 Décembre 1956 :
— Assassinat d’Amédée FROGER, maire de BOUFARIK et président des maires d’Algérie (attentat commis par les communistes).
— le général FAURE informe confidentiellement son "ami" Paul TEITGEN d’un complot de l’Armée visant à renverser le pouvoir à Alger. Le général FAURE sera appelé à PARIS et écopera de 30 jours d’arrêts de forteresse.

- 29 Décembre 1956 : des bombes communistes explosent dans 4 églises. Dégats sans victimes. Les obsèques d’Amédée FROGER dégénèrent en violences : 4 musulmans lynchés, 50 blessés. Une bombe explose près du lieu d’inhumation sans faire de victime compte tenu que le cortège a pris du retard.

1957

- 3 Janvier 1957 : Une bombe explose dans un bus à HYDRA : 1 mort, 13 blessés et un commando FLN tue 2 hommes, 3 femmes et un enfant dans le train ORAN-RELIZANE.

- 4 Janvier 1957 : tract du FLN : "...qui n’est pas avec nous est contre nous..."

- 6 Janvier 1957 : Arrestation de terroristes communistes à ALger, dont leur chef Abdelkader GUERROUDJ.

Général MASSU
- 7 Janvier : la 10ème division de parachutistes du général MASSU 8.000 hommes) est chargée du maintien de l’ordre à ALGER. C’est le début de la bataille d’ALGER. MASSU fait appel entre autre au capitaine ASSARESSES.

- 8 Janvier 1957 : Les parachutistes investissent la CASBAH et arrètent 1.500 suspects. Leurs interrogatoires (musclés) vont permettre de remonter tout le réseau FLN d’ALGER.

- 9 Janvier 1957 : Une bande FLN est accrochée près de TIZI-OUZOU et perd 18 tués.

- 11 Janvier 1957 : Expulsion du médecin chef de l’hopital de JOINVILLE pour ses relations avec le FLN.

- 12 Janvier 1957 : Jacques CHEVALIER, maire d’ALGER, intervient pour la libération de nombreux membres FLN et fait muter en métropole 13 commissaires jugés trop "Algérie Française"

Général SALAN
- 16 Janvier 1957 : Attentat contre-terroriste (ORAF) au bazooka contre l’Etat Major de l’Armée à ALGER. SALAN était visé, le commandant RODIER est tué. Les contre-terroristes seront arrétés et l’affaire étouffée (François Mitterrand était alors Ministre de l’Intérieur). Au procés de SALAN en 1962, François MITTERAND dira que Michel DEBRE était impliqué dans cet attentat. Il existe à ce moment 2 mouvements de défense de l’Algérie Française : Le CRF de Robert MARTEL et l’ORAF du Docteur KOVACKS, tous les deux impliqués dans l’attentat semble-t-il.

- 26 Janvier 1957 : Bombes dans 3 cafés du centre d’ALGER : l’OTOMATIC, La CAFETARIA (déjà visée) et le COQ HARDY : 5 morts et 40 blessés graves.

- 27 Janvier 1957 : les artificiers terroristes sont arrétés : Daniel TIMSIT et Giorgio ARBIB.

- 28 Janvier 1957 : 3 autres communistes arrétés : Daniel MINNE, sa mère et Mme NETER : ils avaient amené la bombe à YVETON.

- 29 Janvier 1957 : Le FLN déclenche une grève générale illimitée. L’armée brise la grève en employant les grands moyens : ouverture forcée des magasins, rafle des grévistess,..... La grève sera un échec.

- 30 Janvier 1957 : 170 HLL tués aux frontières.

- 5 Février 1957 : Arrestation d’Henri ALLEG, directeur du journal communiste "ALGER REPUBLICAIN". Fermeture du journal.

- 10 Février 1957 : Bombes dans les stades de football d’Alger (Municipal et El Biar) : 11 morts et 25 blessés.
Les terroristes sont des jeunes femmes : DJOUHER AKHOR (17 ans)et BAYA Hocine

- 12 Février 1957 : Le communiste YVETON, poseur de bombe, est guillotiné.

- 15 Février 1957 : Les parachutistes démantèlent la cellule bombe du FLN : 50 bombes récupérées.

- 17 Fécrier 1957 : BEN M’HIDI, chef de la zone d’ALGER, est arrété par les paras. 90 bombes sont récupérées.

- 18 Février 1957 : Le Général De LA BOLARDIERE est relevé de ses fonctions suite à ses prises de position sur la torture et écopera de 60 jours d’arrêts de forteresse.

- 22 Février 1957 : BEN KHEDDA, KRIM BELKACEM, ABANE RAMDANE et DAHLAB, 4 fondateurs du FLN qui se cachaient à ALGER, quittent la ville devenue dangereuse pour eux à bord d’une voiture conduite par la femme d’un médecin algérois communiste. Ils rejoindront le Maroc et/ou la Tunisie.

- 28 Février 1957 : Embuscade prés de DUPLEIX : le 23ème RI perd 23 tués.

- Fin Février, l’organisation FLN d’ALGER est pratiquement anéantie.

- 3 Mars 1957 : Près d’AFLOU : 50 rebelles tués.

- 4 Mars 1957 : 7 rebelles tués prés de FORT NATIONAL et BEN M’HIDI, un des fondateurs du FLN, est "liquidé" par les parachutistes (qui ont peur que les politiques en fasse "un interlocuteur valable").

- 10 Mars 1957 : Le général De GAULLE vient faire une tournée privée au SAHARA. A Alger il déclare à SALAN et à Robert LACOSTE : "... Le problème algérien ne se résoudra pas sans De GAULLE... "

- Mars 1957 : Le général De la BOLLARDIERE demande à être relevé de son commandement pour protester contre la torture.

- 17 Mars 1957 : Les députés "mendésistes" déposent un projet de partition de l’ALGERIE.

- 18 Mars 1957 : Le maquis MNA de BELLOUNIS, pressé par le FLN, se rallie aux Français.

- 22 Mars 1957 : MITERRAND informe par écrit Guy MOLLET des tortures et exécutions sommaires en Algérie.

- 29 Mars 1957 : Paul TEITGEN, secrétaire général de la Préfecture d’Alger, démissionne pour protester contre la torture (il annonce plus de 3.000 disparitions). Robert LACOSTE refusera sa démission.

- 31 Mars 1957 : Bilan de la 10 ème DP : 1800 arrestations, 800 armes récupérées ainsi que plus de 100 bombes. Les paras ont à déplorer 2 tués. Le nombre de terroristes tués n’est pas indiqué, il serait de l’ordre de 2.000.

- 9 Avril 1957 : Arrestation de Djamila BOUHIRED accusé d’avoir déposé une bombe dans un café du centre d’Alger. Les documents qu’elle transporte parachève la destruction des cellules terroristes d’Alger.

- 17 Avril 1957 : ALGER, rue Polignac : 2 paras sont assassinés. 40 appelés parachutistes investissent le bain maure où les tueurs se sont réfugiés : 20 morts et 20 blessés.

- 2 Mai 1957 : GALLIENI : 42 rebelles tués.

- 5 Mai 1957 : BELLOUNIS (MNA), qui s’est implanté dans la région d’AUMALE, devient encombrant (enlèvements, collectes d’impots, enrôlements de force,...). Les militaires français finissent par l’éliminer.

- 6 Mai 1957 : Début d’une opération secrète du 5ème bureau (Colonel GODARD, capitaine LEGER) : les prisonniers FLN sont "intoxiqués" en leur laissant prendre connaissance de (faux) documents indiquant de (faux) mouchards. Une fois relachés ces rebelles dénoncent "les traites" qui à leur tour, sous la torture, dénoncent d’autres "traitres". Les purges qui s’en suivront feront des milliers de victimes parmi les maquisards. Cette affaire durera plus d’un an.

- 8 Mai 1957 : L’aviation Française détruit un émetteur radio FLN à SAIDA en territoire Marocain.

- 21 Mai 1957 : Le gouvernement Guy MOLLET est renversé. Un détachement du 5ème BTA tombe dans une embuscade près de MEDEA : 11 morts.

Colonel BIGEARD
- 23 Mai 1957 : Le 3ème RCP de BIGEARD rattrape les HLL responsables de l’embuscade de MEDEA : 100 morts chez les rebelles et 8 tués chez les paras.

- 28 Mai 1957 : MOHAMEDI SAID, chef de la willaya-3 fait massacrer la population civile d’un douar proche de MELOUZA : 301 morts et 14 blessés. Les habitants étaient accusés d’être d’obédiance MNA.

- 29 Mai 1957 : Finale de la coupe de FRANCE à Colombes. Ali CHEKKAL, qui se trouvait à coté du Président COTY, est assassiné. Son agresseur, lynché par la foule, est sauvé par la police. Ali CHEKKAL voulait créer une 3ème force en Algérie, entre le FLN et et les Européens.

- 1er Juin 1957 : WAGRAM : 35 musulmans tués par le FLN parce que d’obédience MNA.

- 3 Juin 1957 : 3 bombes FLN, dissimulées dans des poteaux d’éclairage public près d’arrêts de tram, explosent à la sortie des bureaux : 8 morts 88 blessés.
3 Juin 1957

- 9 Juin 1957 : Bombe placée sous l’orchestre au Casino de la Corniche : 10 morts, 84 blessés.

- 11 Juin 1957 : Violentes réaction des européens lors des obsèques des victimes : 5 musulmans lynchés.
Arrestation du communite Maurice AUDIN.

- 15 Juillet 1957 : DJAMILA BOUIRED, poseuse de bombes du FLN, est condamnée à mort. Elle sera graciée, épousera son avocat Me VERGES puis en divorcera.

- 17 Juillet 1957 : Le colonel SI CHERIF, de la willaya-6, se rallie à la France avec ses 300 hommes près d’AIN BOUAF (à l’indépendance il rentrera en France avec une partie de ses hommes).

- 25 Juillet 1957 : 3 terroristes FLN sont exécutés.

- 27 Juillet 1957 : En réprésailles le FLN place 8 bombes à ALGER : 3 sont désarmorcées, 2 sautent prématurément avec les poseurs.

- 28 Juillet 1957 : Le sous-lieutenant BEN CHERIF, du 9ème BTA, déserte avec plusieurs de ses hommes et égorge 14 tirailleurs dont 8 musulmans.

- 26 Août 1957 : Arrestation mouvementée dans la KASBAH de 2 responsables FLN : KAMEL et MOURAD.

- 15 septembre 1957 : Achèvement du barrage électrifié à la frontière Tunisienne.

- 20 Septembre 1957 : l’ONU ré-inscrit la question algérienne à son ordre du jour.

- 24 Septembre 1957 : Arrestation de Yacef SAADI, chef FLN de la zone d’ALGER et de ZOHRA DRIF. Le colonel JENPIERRE est blessé au cours de l’action.

- 2 Octobre 1957 : Embuscade au sud d’AFLOU : lourdes pertes au 110ème RIM.

- 3 Octobre 1957 : Un avion Français est mitraillé depuis le territoire Tunisien.

- 8 Octobre 1957 : Les parachutistes trouvent où se cache ALI la POINTE et son groupe (HASSIBA BENJ, BOUALI, MAHMOUD BOU HAMIDI et PETIT OMAR). Ils refusent de se rendre. Dans les combats qui suivent l’immeuble explose : 24 morts.

- 15 Octobre 1957 : Arrestation du dernier responsable de la zone d’ALGER : BENHAMIDA Abderhamane

- 17 Octobre 1957 : Désertion d’une unité saharienne (60 hommes) qui massacrent les 8 méharistes européens.

- 19 Octobre 1957 : Le 6ème BCA perd 7 tués dans une embuscade près de MICHELET.

- 6 Novembre 1957 : L’avocat HAIT AHCENE, représentant le FLN en Allemagne Fédérale, est tué par la "MAIN ROUGE", en fit par le SDECE.

- 7 Novembre 1957 : Une équipe de recherche pétrolière est massacrée par le FLN.

- 9 au 21 Novembre 1957 : Opération aéroportée sur TIMIMOUN : 45 HLL tués, 12 morts chez les paras dont le sergent chef SENTENAC, évadé de Dien Bien Phu.

- 26 Novembre 1957 : BORDJ BOU ARRERRIDJ : une militante communiste est tuée : Raymonde PESCHARDE.

- 30 Novembre 1957 : Le pipe-line HASSI-MESSAOUD - BOUGIE est mis en service.

- 20 Décembre 1957 : Michel DEBRE écrit dans le journal "le Courrier de la Colère" ... "L’abandon de l’Algérie est un acte illégitime, c’est à dire qu’il met hors la loi ceux qui le commettent et ceux qui s’en rendent responsables...". Il sera Premier Ministre au moment des "Accords d’Evian".

- 26 Décembre 1957 : Violents combats dans l’Est Constantinois. ABANE RAMDANE, organisateur du congrés de la SOUMMAM, est attiré dans un guet-apens au MAROC et sera exécuté en sepembre 1958 sur ordre du colonel BOUSSOUF.

1958

- 10 Janvier 1958 : Le 2ème RCP perd 11 hommes dans la zone de la Willaya-4.

- 11 Janvier 1958 : Des unités du FLN anéantissent, avec l’aide d’armes lourdes basées en TUNISIE, une patrouille : 14 tués, 5 prisonniers et se retranchent dans SAKIET SIDI YOUSSEF.

- 17 Janvier 1957 : Un avion Français est abattu par un mitrailleuse installée en Tunisie, toujours à SAKIET.

- 18 Janvier : Le cargo "Slovenija" chargé de 150 tonnes d’armement est arraisonné par la marine.

- 22 Janvier 1958 : Le lieutenant DUBOS, prisonnier du FLN, est fusillé prés de BOUGIE.

- 24 Janvier 1958 : Le 1er REP est au combat à la frontière Tunisienne : 92 rebelles et 5 légionnaires tués.

- 4 Février 1958 : Suite à la trahison d’un sous-officier, un poste du 8ème RCA est investi par le FLN. Les militaires musulmans sont exécutés, les 15 militaires français emmenés en capitivité. Seuls 3 survécurent, libérés par une opération militaire.

- 7 Février 1958 : Un avion français est encore pris à partie par les mitrailleuses de SAKIET.

- 8 Février 1958 : Le commandement aérien de CONSTANTINE décide, avec l’accord du général SALAN et du ministre de la Défense Jacques CHABAN-DELMAS, d’exercer un droit de suite sur la Tunisie. Bombardement de SAKIET SIDI YOUSSEF par 25 avions dont 11 B-26. 70 morts, 80 blessés.

- 14 Mars 1958 : Maurice PAPON, préfet de Constantine, est nommmé préfet de PARIS.

- 16 Mars 1958 : OUED-FODDA : Une section tombe dans une embuscade : 28 tués affreusement mutilés et 5 disparus.

- 17 Mars 1958 : Opération d’envergure à la frontière : 122 rebelles abattus, 12 tués du coté français.

- 20 Mars 1958 : Le 18ème RPC perd 23 tués dans une embuscade.

- 22 Mars 1958 : Le colonel SI CHERIF inflige des pertes sévères au FLN au djebel BELGROUNE.

- 14 Avril 1958 : Les footballeurs algériens quittent la France et créent une équipe de foot algérienne. Ils effectueront des tournées sportives de propagande.

- 15 Avril 1958 : Démission de Félix Gaillard.

- 20 Avril 1958 : ouverture de l’école de guerre subversive de BIGEARD à JEANNE D’ARC près de PHILIPPEVILLE.

- 25 Avril 1958 : 3 appelés, capturés le 1er Novembre 1956, sont fusillés en Tunisie : Le sergent RICHOMME, les soldats FEUILLEBOIS et DECOURTEIX. La nouvelle sera officiaisée par le FLN le 9 Mai.

- 26 Avril - 5 MAI 1958 : Un bataillon de l’ALN tente de franchir le barrage Tunisien : 680 HLL tués, 87 morts du coté français.

- 28 Avril 1958 : "KOBUS", le chef de la force "K" est abattu par son adjoint qui rejoint le FLN avec sa tête et 500 hommes. 150 rejoindront les français.

- 29 Avril 1958 : Tous les cadres de la force "K" qui ont rejoint la Willaya-4 sont exécutés.

- 12 Mai 1958 : OUED-ZENATI : 70 rebelles tués.

- 13 Mai 1958 : Grève générale des européens et manifestations à ALGER. Le Gouvernement Général est envahi puis saccagé. Création d’un Comité de Salut Public mélangeant Militaires, Européens et Musulmans.
PFLIMLIN sera obligé de démissionner, De Gaulle arrive au pouvoir.

- 29 Mai 1958 : GUELMA : L’hélicoptère du colonel Jeanpierre est touché par les tirs de l’ALN. Les 3 occupants sont tués dans le crash. Les combats feront 112 morts chez les français, 800 chez les rebelles.

- 1er Juin 1958 : De GAULLE est investi.

- 11 Juin 1958 : SALAN cumule tous les pouvoirs civils et militaires, MASSU est nommé préfet d’Alger.

- 24 Juin 1958 : Le 6ème RPC tombe dans une embuscade : 13 tués.

- 10-28 Juillet : L’armée française liquide BELLOUNIS. Son corps sera exposé à BOU-SAADA. La presque totalité de ce maquis est détruit.

- 24 Aout - 30 Septembre 1958 : Le FLN lance une vague d’attentats en Métropole : 82 morts et de multiples sabotages.

- 15 Septembre 1958 : Jacques SOUSTELLE échappe à un attentat à PARIS.

- 17 Septembre 1958 : MESSALI HADJ échappe à un attentat FLN.

- 18 Septembre 1958 : des plongeurs FLN essaient de miner le JEAN-BART. Ils se noient.

- 19 Septembre 1958 : création du GPRA (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne). FERHAT ABBAS en est le Président.
Le GPRA
- 25 Septembre 1958 : Abane RAMDAMNE est assassiné à Tunis sur ordre des responsables FLN.

- 28 Septembre 1958 : Référendum qui approuve la 5ème République. Le FLN en a demandé le boycott. 570 musulmans seront assassinés pour avoir désobéi. C’était la 1ère fois que les femmes musulmanes votaient.

- 23 Octobre 1958 : De GAULLE propose la paix des braves.

- 26 Octobre 1958 : SALAN renvoie BIGEARD en Métropole suite à des propos "tendancieux" envers la hiérarchie.

- 15 Novemvre 1958 : Tentative de Putsh interne au FLN. Des officiers, combattants de l’intérieur, essaient d’écarter les dirigeants de l’Extérieur (KRIM BELKACEM, BOUSSOUF, BEN TOBAL). Le colonel LAMOURI, à la tête de cette sédition, sera fusillé avec 50 de ses hommes.

- 17 Novembre 1958 : Le commandant AZEDDINE, chef de la Willaya-4, est fait prisonnier près de PALESTRO. SALAN essaiera de l’utiliser pour discuter avec plusieurs commandants de willaya, en vain.

- 25 Novembre 1958 : SALAN rappelle BIGEARD et lui donne le secteur de SAIDA où il reprendra en main ce secteur pourri (Voir les livres COMMANDO COBRA et COMMANDO GEORGES).

Général CHALLE
- 12 Décembre 1958 : Le général SALAN est rempacé par CHALLE et DELOUVRIER.

- 19 Décembre 1958 : Une foule immense accompagne SALAN au bateau qui l’emmène en Métropole.

- 21 Décembre 1958 : De Gaulle est élu Président de la République.

1959

- 6 Janvier 1959 : Le capitaine GRAZIANI est tué à la tête de sa compagnie, en grande kabylie. 294 rebelles sont tués au cours de l’opération.

- 11 Janvier 1959 : PORT-GUEYDON : le 61ème RAA accroche une bande rebelles qui laisse 40 tués sur le terrain (BOUGRENAY de la TOCNAYE (attentat du petit clamart)participe à ce combat).

- 13 Janvier 1959 : De GAULLE grâcie tous les comdamnés à mort FLN et fait libèrer 7.000 internés. BEN BELLA et ses compagnons sont transférés à l’ile d’AIX.

- 20 Janvier 1959 : 20 militaires tués au combat.

- 6 Février 1959 : Première opération du plan CHALLE dans la région de SAIDA : 1.800 rebelles tués

- 30 Janvier 1959 : De GAULLE renouvelle l’offre de paix en Algérie.

- 11 Février 1959 : 200 rebelles tentent de franchir le barrage tunisien à MORSOTT : 150 hll tués.

- 15 Février 1959 : Création officielle des commandos de chasse.

- 20 Février 1959 : Opération dans l’OUARSENIS : 50 hll tués.

- 25 Février 1959 : Le curé d’AKBOU, enlevé par le FLN le 15/2, est délivré au cours d’une opération.

- 7 Mars 1959 : Ben BELLA et ses collègues sont transférés à l’ile d’AIX.

- 8 Mars 1959 : Arraisonnement du cargo tchécoslovacque
"LIDICE" qui transportait des armes et munitions pour le FLN.

- 9 au 23 Mars 1959 : FRENDA / OUARSENIS : 180 hll tués.

- 21 Mars 1959 : Le capitaine Ali HAMBLI demande à bénéficier de la paix des braves et se rend avec 130 hommes. Vingt de ses hommes qui n’étaient pas d’accord sont exécutés.

- 27 Mars 1959 : BIDON V au SAHARA, prés du MAROC : 9 rebelles tués dont le colonel LOFTI chef de la willaya-5, son adjoint et ses gardes du corps.

- 28 Mars 1959 : Djebel TSAMEUR au nord de BOU-SAADA : AMIROUCHE, chef de la Willaya-3 (KABYLIE), et SI HAOUES chef de la WILLAYA-6 (SAHARA), sont tués.

- 2 AVRIL 1959 : Le capitaine SI HAMBLI, récemment rallié, effectue un raid sur GHARDIMOU en TUNISIE.

- 24 Avril 1959 : Découverte d’un charnier de 37 corps près de TABLAT. Il s’agiraient de purges d’AMIROUCHE.

- 25 Avril 1959 : Djebel ZERZOUR dans l’OUARSENIS, une bande rebelle est anéantie : 92 tués.

- 29 Avril 1959 : CHAMPLAIN : 100 rebelles tués.

- 5 Mai 1959 : Disparition de SI M’HAMED, chef de la Willaya-4.

- 13 Mai 1959 : ALGERIE : Première et dernière commémoration du 13 Mai 1958.

- 15 Mai 1959 : Toujours l’OUARSENIS : 70 hll tués.

- 4 Juin 1959 : Une caravane détruite dans le grand Erg Saharien par les commandos de l’air.

- 24 Juin 1959 : BONE : une bande accrochée : 45 tués.

- 8 au 20 Juillet 1959 : Opération "Etincelles" dans le HODNA.

- 9 Juillet 1959 : Implantation à ALGER du MPC, avant garde des BARBOUZES.

- 13 Juillet 1959 : Une unité des DRAGONS tombe dans une embuscade : 15 tués dont 3 officiers.

- 15 Juillet 1959 : Le 11ème BT tombe dans une embuscade : 19 tués.

- 22 Juillet au 8 Août 1959 : Opération Jumelles.

- 27 Juillet 1959 : De Gaulle fait la "tournée des popotes".

- 1er Août 1959 : Une unité du 18ème RPC tombe dans une embuscade : 29 tués.

- 11 Août 1959 : Début de l’opération "Pierres Précieuses".

- 27 Août 1959 : De GAULLE affirme à BIGEARD : "... De GAULLE ne traitera jamais avec les assassins .... le drapeau du FLN ne flottera jamais sur ALGER....".

- 16 Septembre 1959 : De GAULLE annonce le processus d’autodétermination.

- 17 Septembre 1959 : Nouvel attentat contre MESSALI HADJ

- 19 Septembre 1959 : Constitution du RAF (Rassemblement pour l’Algérie Française) avec à sa tête Georges BIDAULT.

- 9 Octobre 1959 : Un hélicoptère Alouette II s’écrase : les généraux GILLES, GRACIEUX, SAINT-HILLIERS et le pilote en sortent indemme.

- 16 Octobre 1959 : Attentat "bidon" de l’Observatoire contre MITTERRAND.

- 28 Septembre 1959 : Refus du GPRA du processus d’autodétermination et exige l’indépendance totale.

- Fin Septembre 1959 : Opération "Pierres Précieuses" en petite kabylie.

- 23 Octobre 1959 : BEN CHERIF, lieutenant déserteur du 9ème BTA, qui avait égorgé en partant une quinzaine de soldats, est capturé par son ancienne unité (BEN CHERIF aura un poste important à l’indépendance...).

- 9 Novembre 1959 : 3 Soldats et un civil prisonniers au fond d’une grotte sont libérés : Sergent GAFFORY, soldats CINQUINI et FERRERO.

- 10 Novembre 1959 : De GAULLE récidive avec l’auto-détermination.

- 15 Novembre 1959 : Congrés du FLN de TRIPOLI.

- 20 Novembre 1959 : Le GPRA désigne BEN BELLA et ses compagnons de prison pour négocier. De GAULLE refuse.

- 24 Décembre 1959 : Arraisonnement du cargo danois "GRANITA" avec 40 tonnes de TNT pour le FLN.

- 25 Décembre 1959 : Bombe FLN rue d’Isly à ALGER : 3 morts, 40 blessés.

- Mort d’Albert CAMUS dans un accident de la route en Métropole.

1960

- 19 Janvier 1960 : MASSU est convoqué en Métropole pour avoir critiqué la politique du général De GAULLE dans un interview dans un journal allemand. Le général MASSU démentira les propos qui lui sont attribués mais il lui est interdit de rentrer en Algérie.

- 20 Janvier 1960 : BIDAULT est expulsé d’Algérie.

- 22 Janvier 1960 : CREPIN remplace MASSU.

- 24 Janvier 1960 : Grande manifestation des civils Européens et des Unités Territoriales à ALGER. Vers 18h affrontements armés, avec les gardes mobiles dirigés par le colonel Debrosse : 8 gendarmes et 11 manifestants tués, 85 gendarmes et 56 manifestants blessés.

- 27 Janvier 1960 : Philippe CASTILLE s’évade (Tireur au bazooka contre SALAN).

- 28 Janvier 1960 : DELOUVRIER et CHALLE quittent ALger pour LA REGHAIA.

- 29 Janvier 1960 : Allocution télévisée de De GAULLE : "..Français d’ALGERIE, comment pouvez vous écouter les menteurs qui vous disent que De GAULLE et la FRANCE veulent vous abandonner...."

- 30 Janvier 1960 : Arrestation à PARIS de 2 députés d’ALGER : BIAGGI et KAOUAH.

- 1er Février 1960 : Reddition du camp retranché des barricades au 1er REP. Les insurgés qui le souhaitent sont incorporés au commando "ALCAZAR" du 1er REP. Le colonel BIGEARD est exilé en République Centre Africaine pour avoir donné son opinion.

- 3 Février 1960 : Le colonel SAPIN-LIGNERES, commandant des UT d’Alger, est arrété ainsi que le capitaine RONDA, Alain de SERIGNY (directeur de l’Echo d’Alger), FERRAL, PEREZ, LEFEBVRE, DEMARQUET, ARNOUD, SUSINI, TRAPPE et SANNI. Des sanctions sont prises contre les officiers ayant montré des sympathies vis à vis des insurgés (Colonels GARDES et BROIZAT, genéraux GRACIEUX et FAURE,.......). Les ministres Jacques SOUSTELLE et BERNARD CORNUT-GENTILS sont limogés.

- 10 Février 1960 : Dissolution des UT.

- 13 Février 1960 : Explosion de la première bombe atomique française au SAHARA.

- 3 Mars 1960 : 2ème tournée des popotes de De GAULLE en Algérie. Il parlera à la fois "de la nécessité d’une victoire complète.... du droit de la France de rester en Algérie... d’une Algérie Algérienne liée à la France". Comprenne qui pourra.....! Et il renouvelle l’offre de négociations.

- 15 Mars 1960 : CREPIN est nommé en remplacement de CHALLE.

- 17 Mars 1960 : Si SALAH, chef de la Willaya-4 (kabylie) contacte les autorités françaises, via le Cadi de MEDEA.

- 28 Mars 1960 : Rencontre Si SALAH avec des émissaires français à MEDEA.

- 31 Mars 1960 : Si SALAH et les représentants français se mettent d’accord sur les conditions d’un cessez-le-feu (Si SALAH veut la fin de la domination européenne et préconise une cohabitation des 2 communautés).

- 1er Avril 1960 : Le cargo "SLOVENIJA" est arraisonné.

- 12 Avril 1960 : Violent accrochage entre DEBRE et CHALLE. CHALLE refuse le grand cordon de la légion d’honneur et refuse de quitter l’ALGERIE sous 48 heures.

- 23 Avril 1960 : CHALLE quitte ALGER.

- 24 Avril 1960 : Recrudescence des attentats FLN en FRANCE.

- 29 Avril 1960 : KRIM BELCACEM est informé via l’ELYSEE, qu’une réunion doit avoir lieu à MEDEA entre Si SALAH et des émissaires français.

- 6 MAI 1960 : Un bataillon de l’ALN tente de franchir la frontière marocaine du coté d’AIN SEFRA : 75 hll et 12 soldats français tués.

- 10 Juin 1960 : Un avion militaire décolle d’ALGER avec l’Etat Major de la Willaya-4 : Si SALAH, Si MOHAMED et Si LAKDAR. Rencontre secrète avec De GAULLE à l’ELYSEE.

- 14 Juin 1960 : Discours télévisé de De GAULLE qui reparle d’offre de paix sans faire allusion à Si SALAH.

- 16 Juin 1960 : Création du FAF qui recueille 420.000 adhésions en quelques jours. Président : Le BACHAGA BOUALEM.

- 19 Juin 1960 : la censure devient plus sévère : les journaux ne doivent pas laisser de "blancs" à la place des articles censurés.

- 25 Juin 1960 : Premiens entretiens de MELUN avec les émissaires du GPRA. Echec des négociations quand le GPRA se rend compte qu’il s’agit de négocier un cessez-le-feu.

- 28 Juillet 1960 : Le lieutenant Raymond BOUCHEMAL, chef de la SAS de TASSALA, fait prisonnier le 5 juin, est fusillé en Tunisie.

- 4 Août 1960 : 2 appelés Pieds-Noirs sont fusillés en Tunisie par le FLN. Mgr DUVAL refuse qu’une messe soit dite en leur mémoire à la cathédrale d’ALGER.

- 9 Aout 1960 : 2 appelés du 8ème spahis, faits prisonniers, sont fusillés par le FLN en Tunisie.

- 13 Aout 1960 : 2 autres prisonniers sont fusillés en Tunisie.

- 18 Aout 1960 : De GAULLE gracie 10 condamnés à mort FLN.

- 25 Août 1960 : Un commando FLN mitraille la plage du CHENOUA : plusieurs morts.

- 1er Septembre 1960 : Plusieurs expulsions d’Européens d’Algérie.

- 5 Septembre 1960 : Procés "JEANSON" à PARIS (les porteurs de valises du FLN). Discours de De GAULLE : "L’Algérie Algérienne est en route...".

- 15 Septembre 1960 : SALAN fait le discours suivant : "... nul n’a le droit de décider de l’abandon d’une portion du territoire français....". Il est convoqué par MESSMER.

- 20 Septembre 1960 : Si SALAH, manifestement "laché" par l’ELYSEE, est arrété par son adjoint Si MOHAMED". Il s’en suivra une purge sanglante. Les militaires français qui ont eu à gérer cette affaire seront catégoriques sur ce point : l’ELYSEE a vendu Si SALAH.

- 22 Septembre 1960 : SALAN se voit interdire son retour en Algérie. Le 2/11 il s’installe en Espagne.

- 10 Novembre 1960 : De GAULLE délare que le FLN a derrière lui la presque totalité des masses musulmanes.

- 11 Novembre 1960 : Le MARECHAL JUIN refuse de participer aux cérémonies du 11 Novembre. Violentes manifestations à ALGER à l’appel du FAF.

- 20 Novembre 1960 : Un commando français détruit en territoire marocain l’antenne radio du FLN pour ses émissions à destination de l’Algérie (antenne offerte par la France...). La France remplace gratuitement l’antenne détruite.

- 22 Novembre 1960 : Création du poste de "Ministre d’Etat des Affaires Algériennes" confié à Louis JOXE.

- 24 Novembre : Jean MORIN remplace Paul DELOUVRIER.

- 4 Décembre 1960 : 5 inculpés en liberté provisoire du procés des barricades partent en ESPAGNE : LAGAILLARDE, SUSINI, RONDA, FORAL et DEMARQUET.

- 5 Décembre 1960 : Débat sur l’Algérie à l’ONU.

- 9 Décembre 1960 : Voyage de De gaulle En Algérie. Violentes manifestations Européennes. Nombreuses arrestations et internements.

- 10 Décembre 1960 : Violentes mnifestations pro-FLN incitées par le capitaine BERNARD de la SAU. L’armée française ouvre le feu. De GAULLE déclare aux militaires "... c’est une algérie algérienne qui tous les jours deviendra, par la force des choses, plus algérienne que la veille...."

- 13 Decémbre 1960 : Bilan des émeutes : 113 morts, 600 européens et 250 musulmans internés. Révocation des fonctionnaires qui ont fait grève.

- 19 Décembre 1960 : Arraisonnement d’un cargo Yougoslave.

- 20 Décembre 1960 : Allocution télévision de De GAULLE : "le OUI au référendum aura por conséquences la naissance d’un état algérien...". Le vote à l’ONU sur le droit à la libre détermination du peuple algérien : 63 voix pour, 8 contre, 27 abstentions.

- Décembre 1960 : Arraisonnement d’un nouveau cargo yougoslave. DEBRE dit ".... l’Algérie que prévoit De GAULLE est une Algérie avec un drapeau français et une armée française..."

- 24 Décembre 1960 : Dissolution du FAF.

- 29 Décembre 1960 : Alphons JUIN est déchu de sa fonction de membre de droit du conseil supérieur de la défense nationale.

1961

- 1er Janvier 1961 : GAMBIEZ remplace CREPIN.

- 8 Janvier 1961 : Les français se prononcent à 75% pour le droit à l’autodétermination du peuple Algérien.

- 15 Janvier 1961 : Bilan de la semaine : 500 HLL tués.

- 22 Janvier 1961 : Bilan de la semaine : 730 HLL tués.

- 24 Janvier 1961 : CHALLE est sur sa demande mis à la retraite.

- 25 Janvier 1961 : Me POPIE, avocat libéral et transporteur de fonds FLN est tué par des contre-terroristes à ALGER.

- 8 Février 1961 : Le référendum, pour la paix (à tout prix) en Algérie, obtient 56% de "oui" en France. Le "non" l’emporte en Algérie mis en état de siège. Incidents à ORAN : 25 morts.

- 10 Février 1961 : Création de l’OAS à MADRID par SALAN et LAGAILLARDE.

- 19 Février 1961 : AIN SEFRA : une bande rebelle est accrochée en rentrant au Maroc : 100 hll tués.

- 20 Février 1961 : Rencontre en SUISSE entre Georges POMPIDOU et le FLN (BOUMENDJEL, ...)

- 1er Mars 1961 : Emeutes FLN à ORAN : les européens quittent les quartiers musulmans.

- 3 Mars 1961 : Verdict aux procés des Barricades : Les inculpés présents sont acquittés, mais internés à leur sortie. ORTIZ, en fuite, est condamné à mort. Les peines de prison pour les autres accusés en fuite s’étalent de 2 à 10 ans. De GAULLE, pas content de ce verdict, dissous le tribunal des forces Armées et le remplace par la Cour de Sureté de l’Etat.

- 5 Mars 1961 : Nouveau contact entre POMPIDOU et le FLN à LUCERNE en SUISSE.

- 8 Mars 1961 : 25 députés musulmans de l’UNR sont exclus pour avoir mis en doute la représentation du FLN.

- 31 Mars 1961 : Bombe OAS au domicile du maire d’EVIAN qui est tué. Le GPRA annule son arrivée à EVIAN.

- 5 Avril 1961 : Le FADD (mouvement tendance MNA crée par le SDECE) élimine des responsable FLN de la région parisienne et plastique des cafés connus pour leurs sympathie FLN.

- 7 Avril 1961 : Ouverture de la conférence d’EVIAN. La FRANCE, qui voulait imposer le MNA à la conférence, cède devant la menace de départ du FLN.

- 10 Avril 1961 : Suspension des opérations militaires unilatéralement par la France.

- 22 Avril : Putsh d’Alger : (CHALLE, JOUHAUD, SALAN, ZELLER).


Le 1er REP investit ALGER sans grande difficulté. INFORMATION CONTESTEE


A 19h CHALLE parle à la radio et à la Télé :".... un gouvernement d’abandon s’apprête à livrer définitivement l’Algérie au FLN....".

Régiment 1er RCP 22 avril 1961
Aéroport d’Alger Putsch des généraux
ORIGINE : "vert1"

18ème RCP prêt à sauter sur PARIS

- 23 Avril 1961 : Discours télévisé de De GAULLE :" .... Un quarteron de généraux....."

- 24 Avril 1961 : Libération des Européens détenus au camp de TEFECHOUNE.

- 25 Avril 1961 : Explosion atomique à REGGANE.

- 26 Avril 1961 : Echec du Putsh, CHALLE se rend, SALAN, JOUHAUD, ZELLER entrent en clandestinité. Arrestation et internement de 400 civils et militaires.

- 27 Avril 1961 : Le général PETIT, chef du cabinet militaire du premier ministre, est destitué.

- 29 Avril 1961 : Couvre feu imposé à ALGER dès 20 heures. Les Pieds-Noirs répondent en tapant sur des casseroles.

- 30 Avril 1961 : Dissolution du 1er REP, du 14ème RCP, du 18ème RCP et des Commandos de l’AIR.

- 4 Mai 1961 : Dissolution de l’ordre des Avocats d’Alger, réorganisation de l’Armée et de la Police.

- 6 Mai 1961 : ZELLER se rend.

- 13 Mai 1961 : Les 3 quotidiens d’ALGER sont suspendus.

- 19 Mai 1961 : 19 plsticages OAS à Alger.

- 20 Mai 1961 : Ouverture des pourparlers d’EVIAN. Re-décision d’une trève unilatérale française et libération de 6.000 internés FLN.

- 31 Mai 1961 : Assassinat par l’OAS du commissaire GAVOURY à ALGER. Bilan du moi de Mai : 1.200 HLL hors de combat.

- 2 Juin 1961 : Au camp de Valdahon, dans le Doubs, 200 capitaines en stage conspuent le colonel qui se félicitait de l’échec du Putsh.

- 7 Juillet 1961 : AILLERET remplace GAMBIEZ.

- 13 Juin 1961 : Négociations d’EVIAN rompues à cause du SAHARA.

- 1er Juillet 1961 : Grève générale ordonnée par le FLN en Algérie.

- 11 Juillet 1961 : Manifestations pro-FLN : 80 manifestants tués, 250 blessés.

- 12 Juillet 1961 : premier bilan des verdicts de la Cour de Sureté de l’Etat :
— Généraux CHALLE, ZELLER, BIGOT ........... 15 ans
— Général NICOT ............................ 12 ans
— Généraux FAURE et VAUDREY ................ 10 ans
— Commandant Hélie de SAINT MARC ........... 10 ans
— Colonel MASSELOT et LECOMTE .............. 8 ans
— Général GOURAUD, Cl LA CHAPELLE .......... 7 ans
— Bernard de NEDDE ......................... 7 ans

Contumace : SALAN, JOUHAUD, GARDY, ARGOUD, BROIZAT, GARDES, GODARD, LACHEROY, Cdt VAILLY, Cpt SERGENT

- 14 Juillet 1961 : recrudescence des attentats OAS.

- 18 au 22 Juillet 1961 : La TUNISIE attaque la base navale de BIZERTE : 650 morts, 1.500 blessés chez les Tunisiens.

- 20 au 28 Juillet : nouveaux entretiens France/FLN au chateau de Lugrin. Ajournement à cause du SAHARA.

- 21 Juillet : Accrochage près de BOUIRA (22ème BCA) : Parmi les blessés, Si SALAH enchainé. Un communiqué déclarera qu’il est mort en combattant.

- 5 Août 1961 : Première émission pirate de l’OAS sur le canal TV algérois.

- 6 au 26 Août 1961 : Début du 4ème congrés FLN à TRIPOLI auquel assiste 2 européens : LOCUSOL (qui sera tué par l’OAS) et CHAULET. BEN KHEDDA remplace FERHAT ABBAS à la tête du GPRA.

- 8 Août 1961 : Si MOHAMED (affaire Si SALAH) est tué par le 11ème Choc.

- 16 Août 1961 : Fin de la trêve unilatérale.

- 21 Août 1961 : Première édition pirate OAS des journaux algérois.

- 31 Août 1961 : Assassinat par l’OAS du commissaire OUAMRI.

- 5 Septembre 1961 : De GAULLE cède sur le SAHARA.

- 7 septembre 1961 : Arrestation de Maurice GINGEMBRE, agent de liaison de l’OAS, par le colonel DEBROSSE. Les documents saisis entrainent de nombreuses arrestations (Colonel De BLIGNERES, Généraux VANUXEM, CREVECOEUR, etc.)

- 8 Septembre 1961 : Attentat de PONT sur SEINE contre de GAULLE.

- 22 Septembre 1961 : Prise en main psychologique de la population Européenne par l’OAS : Grands concerts de casseroles la nuit dans les grandes villes d’Algérie, minutes de silence, embouteillages, etc....).

- 30 Septembre 1961 : Assassinat par l’OAS du commissaire GOLDENBERG.

- 1er Octobre 1961 : Le général RAFA, d’origine musulmane, décline le commandement d’une "Force Locale" que lui propose le Gouvernement Fançais, arguant qu’il est avant tout Français .....

- 2 Octobre 1961 : L’OAS liquide le "milieu" truand d’ALGER.

- 17 Octobre 1961 : Importante manifestation pro-FLN à PARIS contre le couvre-feu instauré pour les seuls algériens. 25.000 personnes avec drapeaux verts et blancs etc... Heurts avec la police : une centaine de morts et 11.000 arrestations.

- 20 Octobre 1961 : Attentats FLN à la grenade à ALGER : 1 mort, 15 blessés.

- 31 Octobre 1961 : Assassinat par l’OAS du commissaire PELISSIER.

- 1er Novembre 1961 : Manifestations pro-FLN pour commémorer l’anniversaire du début de l’insurrection.

- 10 Novembre 1961 : Assassinat par l’OAS du commissaire JOUBERT.

- 12 Novembre 1961 : Un scout-car de la gendarmerie mobile est attaqué par l’OAS rue Michelet à ALger : 4 gendarmes tués.

- 13 Novembre 1961 : Une patrouille de légionnaires tombe dans une embuscade FLN : 5 tués, 7 blessés.

- 14 et 15 Novembre 1961 : Le MPC (anti-chambre des Barbouzes) plastique 6 cafés algérois.

- 20 Novembre 1961 : L’OAS assassine William LEVY, dirigeant SFIO d’ALGER.

- 22 Novembre 1961 : Nuit bleue à PARIS : 18 plasticages.

- 4 décembre 1961 : Arrestation d’Abdheramane FARES (il deviendra président de l’exécutif provisoire après les accors d’EVIAN).

- 5 Décembre 1961 : Arrivée des "Barbouzes" + 200 inspecteurs à ALGER . Ils s’’installent à l’école de police d’HUSSEIN D’HEY.

- 6 Décembre 1961 : Le Conseil des Ministres dissout l’OAS.

- 9 Décembre 1961 : Reprise des négociations FLN-FRance aux ROUSSES dans le JURA.

- 12 Décembre 1961 : De GAULLE fait relacher 2.500 prisonniers FLN.

- 14 décembre 1961 : L’OAS fait sauter dans le port d’Alger le navire qui servait de relais radio pour les autorités.

- 16 Décembre 1961 : Le colonel RANSON, chef du 2ème bureau à ORAN, est tué par l’OAS.

- 19 Décembre 1961 : Manifestation anti-OAS à PARIS, sévèrement réprimée : 100 blessés.

- 24 Décembre 1961 : l’OAS attaque à l’arme lourde le siège des BARBOUZES pendant le réveillon : nombreux morts.

- 28 décembre 1961 : 21 militaires tués dans une embuscade.

1962

- 3 Janvier 1962 : Philippe CASTILLE (OAS) à nouveau arrété. Affrontement meutrier entre le FLN et l’OAS à ORAN : 19 morts.

- 4 Janvier 1962 : attaque du siège du parti communiste à PARIS par l’OAS.

- 8 Janvier 1962 : Le colonel CHATEAU-JOBERT rejoint l’OAS et prend le commandement de la région de Constantine.

- 18 Janvier 1962 : nuit bleue à PARIS : 17 plasticages OAS.

- 19 Janvier 1962 : 2 membres importants de l’OAS sont éliminés pour être entrés en contact avec les autorités françaises en vue de négocier la partition de l’Algérie proposée par Alain PIERREFITTE.

- 22 Janvier 1962 : Plasticage du quai d’ORSAY.

- 27 Janvier 1962 : reprise des négociations avec le FLN.

- 29 Janvier 1962 : Un conteneur piégé détruit la "villa d’Andréa", PC des BARBOUZES à ALGER : 21 morts dont 2 prisonniers OAS.

- 1er Février 1962 : Une nouvelle équipe de BARBOUZES arrive à ALGER et s’installe à la villa "RAJA" à La REDOUTE.

- 7 Février 1962 : Le capitaine LE PIVAIN, de l’OAS, est tué par les gendarmes mobiles. Et un commando FLN mitraille le lycée Bugeaud : 1 mort et plusieurs blessés.

- 8 Février 1962 : manifestation syndicale et politique à Paris pour la paix en Algérie : 8 morts et 100 blessés au métro Charonne.

- 11 au 18 Février 1962 : Pourparlers des ROUSSES dans le Jura.

- 14 Février 1962 : sanglants combats à ALGER et ORAN entre gendarmes et OAS.

- 15 Février 1962 : La villa "RAJA" des BARBOUZES est attaquée au bazooka et à l’arme automatique, faisant de nombreuses victimes. Les blessés sont achevés lorsque leur voiture arrivent à l’Hopital MAILLOT. Certains des barbouzes tués seront enterrés en FRANCE avec la mention "Mort pour la France et le Gaullisme".

- 18 Février 1962 : 2 avions T6 basés près d’ORAN bombarde le FLN à OUJDA au MAROC. Les pilotes rejoignent l’OAS.

- 22 Février 1962 : attentats FLN à ALger : 23 morts.

- 25 Février 1962 : Les attentats FLN et OAS à ALGER font 70 morts.

- 27 Février 1962 : Un commando OAS attaque au bazooka la caserne des gendarmes mobile à MAISON CARREE, détruisant entre autre les dépots d’essence et de munitions.

- 1er MARS 1962 : Le FLN massacre affreusement la famille qui gardait le stade de LA MARSA (les enfants ont la tête écrasée contre le mur). L’OAS fait exploser à ORAN 2 voitures piégées dans les quartiers musulmans : 23 morts, 32 blessés.

- 2 MARS 1962 : Des commandos OAS pénètrent dans les prisons d’ORAN et d’ALGER et exécutent les détenus FLN.

- 5 Mars 1962 : l’OAS fait exploser 130 charges explosives à ALGER.

- 6 Mars 1962 : Une attaque FLN contre le barrage TUNISIEN est repoussé.

- 7 Mars 1962 : ouverture des négociations d’EVIAN.

- 10 Mars 1962 : Une camionette piégée explose à ISSY les MOULINEAUX en Métropole : 3 morts. Une provocation des BARBOUZES sans doute.

- 15 Mars 1962 : 6 musulmans exécutés par l’OAS au BEAU FRAISIER

- 16 Mars 1962 : Signature des Accords d’Evian (KRIM BELKACEM et Louis JOXE)

— Un cessez-le-feu applicable le 19 mars à 12h
— Un programme commun d’intentions proposées à ratification par référendum (8 Avril en France et 1er Juillet en Algérie).

- 19 Mars : Cessez-le-Feu officiel en Algérie. FARES est libéré de prison pour devenir Président de l’exécutif provisoire en Algérie.

- 20 Mars 1962 : Grève générale OAS à ALGER et ORAN.

- 21 Mars 1962 : Affrontement à SAINT DENIS du SIG entre Harkis et FLN : 100 morts de part et d’autre.

- 22 Mars 1962 : l’OAS tire 6 obus de mortier sur le bas de la CASBAH : 24 morts, 50 blessés. Les condamnés FLN sont amnistiés. Une patrouille blindée de la gendarmerie mobile est attaquée en plein centre d’ALGER : 18 gendarmes tués, 25 blessés.

- 23 Mars 1962 : Hold up OAS à ORAN : 2 milliards de francs (anciens) dérobés. BAB EL OUED : le désarmemnt de plusieurs patrouilles par l’OAS tourne à l’affrontement faisant plusieurs morts parmi les militaires.
A midi bouclage total de BAB EL OUED par l’Armée. Affrontement toute la journée avec intervention des blindés et de l’aviation : 15 tues et 77 blessés chez les forces de l’ordre, 18 tués et 58 blessés chez les civils.
BAB el OUED restera bloqué plusieurs jours, nombreuses arrestations.

- 25 Mars 1962 : Arrestation à ORAN du général JOUHAUD, du lieutenant de vaisseau GUILLAUME (Le CRABE TAMBOUR) et du commandant GAMELIN.

- 26 Mars : A Alger, fusillade de la rue d’ISLY. Les manifestants Européens marchent sur BAB EL OUED encerclé. Le cortège précédé de drapeaux tricolores chante la Marseillaise quand une unité du 4ème RTA ouvre le feu : 46 ou 80 morts selon les estimations, 200 blessés. 8 de ces tirailleurs seront égorgés ultérieurement, d’autres seront décorés de la croix de la valeur militaire avec citation.

- 28 Mars 1962 : Création du maquis OAS de l’OUARSENIS.

- 29 Mars 1962 : Fin du blocus de BAB EL OUED : 15.000 civils arrétés, 7.000 appartements fouillés et saccagés.

- 30 Mars 1962 : L’OAS crée le CNR (Conseil National de la Résistance). BIDAULT en prend la présidence.

- 31 Mars 1962 : 1670 désertions en Mars dans l’Armée Française.

- 2 Avril 1962 : début de l’exode massif des Pieds Noirs.

- 5 Avril 1962 : Les 15.000 personnes arrétées à BAB el OUED sont relachées.

- 7 Avril 1962 : Arrestation du lieutenant DEGUELDRE, chef des commandos Delta de l’OAS.

- 8 Avril 1962 : Référendum en Métropole (seulement) sur les accords d’Evian : 91 % de OUI.

- 9 Avril 1962 : Bombardement à l’arme lourde du PALAIS d’ETE à ALGER par l’OAS.

- 10 Avril 1962 : Mise en place d’une force locale "ATO" composée de musulmans armés.

- 11 Avril 1962 : Fin du maquis OAS de l’OUARSENIS, attaqué conjointement par le FLN, l’Armée Française et l’Aviation : quelques tués et 50 prisonniers.

- 12 Avril 1962 : début des enlèvement massifs d’européens. On en comptera au total 6.000.

- 13 Avril 1962 : JOUHAUD condamné à mort.

- 14 Avril 1962 : GERYVILLE : accrochage entre l’armée française et le FLN : 2 militaires et 26 FLN tués.

- 19 Avril 1962 : Le Conseil des Ministres rejette la proposition de rappatriement des Harkis.

- 20 Avril 1962 : SALAN et le capitaine FERRANDI sont arrétés à alger.

- 25 Avril 1962- FOURQUET remplace AILLERET et Christian FOUCHET devient le HAUT COMMISSAIRE de FRANCE en ALGERIE en remplacement de JEAN MORIN.

- 30 Avril 1962 : Désertions et attentats se multiplient.

- 2 Mai 1962 : Voiture OAS piégée sur le port d’ALGER : 60 musulmans tués et 135 bléssés.

- 5 Mai 1962 : Arrestation d’André CANAL, chef OAS de Métropole.

- 8 Mai 1962 : Le général KATZ dit :"... donnez moi un bataillon de l’ALN et je réduis l’OAS à ORAN...".

- 11 Mai 1962 : 6.000 jeunes pieds noirs de 18-20 ans sont incorporés d’office sous les drapeaux et envoyés en métropole.

- 12 Mai 1962 : Dans une note ministérielle, MESSMER spécifie que les arrivées en France des Harkis "dues à des initiatives individuelles..." représentent une infraction caractérisée". Louis JOXE fait de même en menaçant de sanctions les militaires français qui organisent le repli en métropole de leurs Harkis et ordonna même le rappatriement de ceux qui venaient de débarquer.

- 14 Mai 1962 : Mitraillage de café par le FLN à ALGER : 17 morts.

- 15 Mai 1962 : Riposte de l’OAS : 56 musulmans tués.

- 18 Mai 1962 : Au procés de SALAN, François MITTERRAND met en cause MICHEL DEBRE dans l’affaire du Bazooka. Entrevue FARES-SUSINI pour une tentative d’accord FLN-OAS.
Le Bachaga BOUALEM quitte l’Algérie avec ses Harkis.

- 20 Mai 1962 : A la demande du FLN, 112 policiers et militaires français sont mutés en France.

- 23 Mai 1962 : SALAN condamné à la prison à perpétuité, provoquant la colère de De GAULLE. Le Haut Tribunal Militaire, jugé trop "mou" est remplacé par une Cour de Justice (par ordonnance).

- 27 mAI 192 : Réunion à TRIPOLI, en LYBIE, du CNRA (instance dirigeante du FLN) pour entériner les accords d’EVIAN et mettre au point un programme de Gouvernement. L’atmosphère y est tendu, les ambitions écltent au grand jour, les luttes pour le pouvoir prennent le pas sur tout le reste, les débats sont "crus". BEN BELLA s’en prend en termes grossiers à BEN KHEDDA et au colonel Salah BOUBNIDER, BOUDIAF quittera la réunion avant l’heure, etc...

- 3 juin 1962 : BIRTOUTA : 27 enlèvements dont 8 européens.

- 7 Juin 1962 : Albert DOVECAR et Claude PIEGTS, condamnés à mort, sont fusillés.

- 11 Juin 1962 : Le président de la nouvelle Cour de Justice, LARMINAT, se suicide.

- 14 Juin 1962 : Le général KATZ échappe à un attentat OAS, le général GINESTET est tué à sa place. Assassinat du colonel MABILLE par l’OAS.

- 15 Juin 1962 : La mairie d’Alger est ravagée par une bombe OAS : 40 victimes.

- 17 Juin 1962 : Accord SUSINI-FLN (Chouki MOUSTEFAI)

- 19 Juin 1962 : SALAN se rallie aux accords SUSINI.

- 20 Juin 1962 : 1800 auxiliaires musulmans remplace 1.500 gardiens européens. Dispute au FLN sur l’accord avec SUSINI.

- 21 Juin 1962 : Une directive interdit aux forces de l’ordre de mener des opérations au profit de personnes menacées.

- 25 Juin 1962 : l’OAS met le feu sur le port d’ORAN à un dépot de carburant qui brulera 3 jours.

- 26 Juin 1962 : les camions militaires français exhortent par haut-parleurs les civils européens à fraterniser avec les musulmans.

- 27 Juin 1962 : dernière émission pirate de l’OAS à ORAN. GARDY et les commandos OAS quittent ORAN pour l’ESPAGNE. GARDY sera tué dans un accident de la route en 1975.

- 28 Juin 1962 : DEGUELDRE est condamné à mort.

- 30 Juin 1962 : BEN BELLA se désolidarise avec le GPRA.

- 1er Juillet 1962 : Référendum "bidon" en Algérie, approuvé à 99 %. MESSALI HADJ dissous le MNA et le remplace par le PPA.

- 3 Juillet 1962 : De GAULLE reconnait l’indépendance de l’Algérie. Désertions massives de musulmans de l’armée française.

Après Indépendance

- 5 juillet 1962 : Proclamation de l’Indépendance par BEN KHEDDA qui sera le 1er président. Il sera remplacé rapidement par BEN BELLA.

- Massacre de civils européens sans défense à ORAN (2.000 morts et disparus) pendant que l’armée française reste l’arme aux pieds sur ordre du général KATZ. Une exception : le lieutenant Rabah KELIFF, d’origine musulmane, qui avec ses 300 hommes libère 400 européens enlevés.

- Amnistie générale .... pour le FLN seulement.

- 6 Juillet 1962 : Le lieutenant Roger DEGUELDRE est fusillé au fort d’IVRY. 18 officiers qui s’étaient récusés pour former le peloton d’exécution sont sanctionnés (Jean de VERNES, Michel CABANES, Michel MARTET, etc...).

- 8 Juillet 1962 : Début des massacres organisés de HARKIS (plus de 100.000 morts) dans des conditions atroces : certains seront écrasés par des camions, d’autres égorgés, d’autres seront employés avec leurs familles au déminage des frontières, etc....). HELIE de SAINT MARC dira dans son livre "les champs de braises" : "... on a beaucoup parlé de la rafle du Veld’hiv, on a passé sous silence le génocide des HARKIS....".

- 15 Juillet 1962 : Louis JOXE fait la chasse à ceux qui ont aidé les harkis à rentrer en métropole.

- 17 Juillet 1962 : Le consul de France de France en Agérie est sodomisé sur la plage de Sidi FERRUCH.

- 23 Juillet 1962 : Fusillade dans le centre d’Alger : nombreux morts parmi les européens.

- 27 Juillet 1962 : BEN BELLA et BOUMEDIENNE destituent BEN KHEDDA.

- 30 Juillet 1962 : Mohamed BOUDIAF est arrété à M’SILA. Relaché il vivra en exil en France avant de revenir en Algérie comme Président et y sera assassiné.

- 9 Aout 1962 : 4 Légionnaires désarmés sont tués près de LAGHOUAT.

- 10 Aout 1962 : Mandat d’Arrêt international contre Georges BIDAULT.

- 20 Août au 30 Septembre 1962 : Combats entre Willayas dans les Aurès et en KABYLIE : 1.500 morts.

- 21 Août 1962 : Le monuments aux morts d’ALGER est bétonné faute de pouvoir le détruire facilement.

- 22 Août 1962 : Attentat du PETIT CLAMART contre De GAULLE. Arrestation du commando dirigé par BASTIEN THIERRY le 9 septembre.

- 28 Août 1962 : 2 patrouilles françaises qui se portent au secours d’un fermier sont attaquées : 6 tués, 15 blessés.

- 10 Octobre 1963 : Nationalisation de tous les biens français.

- 15 Novembre 1963 : dissolution du 11ème CHOC , soupçonné de sympathies OAS.

- 3 Janvier 1964 : Assassinat de Mohamed KHIDER à MADRID.

- 13 MAI 1964 : La France quitte REGGANE et COLOMB-BECHARD.


BILAN des PERTES en ALGERIE


Pertes militaires francaises Tués Blessés
Au combat .................. 23.400 35.600
Accident ................... 7.900 29.400
maladie .................... 1.100

Disparus ................... 900

Déserteurs ................. 10.000

Pertes civiles Européennes 5.000
Pertes civiles musulmanes 166.000
Blessés européens .......... 7.500
Blessés musulmans .......... 14.000
Européens enlevés disparus . 4.000
Musulmans enlevés disparus . 13.600

Pertes FLN ................. 160.000 tués

Tués par l’OAS ............. 1.800
Blessés par l’OAS .......... 5.000
Plasticages ................ 12.300
Membres de l’OAS tués ...... 100
Membres de l’OAS emprisonnés 2.000


Répartition des rappatriés d’Algérie :

- Métropole .......... 1.100.000 dont 100.000 musulmans
- CORSE .............. 17.000
- ESPAGNE ............ 50.000
- ISRAEL ............. 10.000
- Divers ............. 15.000


PNB (Produit National Brut par Habitant) en Algérie

- 1960 ................. 1276 dollars
- 1993 ................. 2 dollars

PNB en France en 1993 .. 22.360 dollars


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL